• Taghia : Escalade Berbère

    Après un bel été de grimpe dans nos montagnes, nous (Bégo et Pauline Ch) sommes parties deux semaines vivre au rythme d’un petit village de l’Atlas marocain et visiter quelques classiques bien verticales. Camp de base : chez Said à Taghia. Objectif : prendre plaisir à grimper sur les falaises environnantes.

    Taghia : escalade berbère

     

     

    L’alternance pluie / vent des premiers jours ne nous a pas découragées même s’il fait frais au relais en attendant que la longueur suivante sèche. Said, fera-t-il beau demain ? « Peut-être, peut-être. Après… ».

    Pas d’indiens dans le Canyon Apache, mais une très belle entrée en matière qui nous a retenus jusqu’à la nuit pour une descente peu commode. Heureusement il reste des frites en arrivant.

     

    (L'Oujdad qui domine le village)

     

     

    Notre cordée remet le couvert dans l’emblématique Zebda : la « Vache qui rit », incontournable au petit déjeuner mais nous l’avons préférée sous sa forme verticale. Cette fois nous sommes à l’heure pour le tajine.

    Au nom de la réforme, plus rien ne nous arrête sauf peut-être la peau qui commence à manquer.

    Taghia : escalade berbèreTaghia : escalade berbère

     

    (Zebda)

     

     

     

     

     

    Taghia : escalade berbère

    (Via ferrata berbère)

     

    Pas d’alcool en pays musulman mais des bruits courent comme quoi la figue distillée donnerait de l’eau de vie. Nous partons à la recherche du Tire-bouchon, permettant l’accès aux plateaux. Point de liqueur mais une superbe via ferrata berbère.

    Au retour de nos journées de grimpe, Said est toujours sur le qui-vive et plein d'attention et il nous sert le thé accompagné de pain et d’huile d’olive. Les femmes travaillent à la maison et dans les champs : elles sont Belles et berbères.

    On dirait que la Baraka est avec nous car le temps est au beau fixe et la journée de "re-peau" a fait du bien aux doigts. Long voyage pour nous sur cette voie mythique de presque 700 mètres jusqu’au sommet de l’Oujdad.

     

     

    De retour dans les gorges nous confions notre sommeil à l’Allumeur de rêve berbère : grimpe plaisir et sans difficulté qui fait notre bonheur.

     

    Nous voilà toutes petites au pied des Rivières Pourpres que nous remontons jusqu’au sommet de Taoujdad où l’orage nous cueille. Nous faisons équipe avec une cordée arrivée du far ouest : ils ont encore la fraicheur pour sortir de la dernière longueur dure alors qu’il nous reste la lucidité pour trouver l’itinéraire de descente. La soupe est encore chaude, il s’en est fallu de peu…

    Taghia : escalade berbère

    Taghia : Escalade Berbère

    (Dans les Rivières Pourpres)

    Le soleil est de retour pour aller jouer au Géonaute et redécouvrir Taoujdad de jour. Nous profitons une dernière fois de la vue d’en haut : le village et les parois environnantes comme autant de raisons de revenir (l'ambiance au top chez Saïd, l'accueil de Mohammed de Marrakech jusqu'à Taghia, les tajines de Fatima...!) . Inch'allah!

    Taghia : escalade berbère

    (Le village de Taghia vue de Taoujdad)

     

    Bégo et Pauline.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment



    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :